Tennis : les motivations de la pratique, les raisons de l'abandon

Dossier n° 5

01 novembre 2008ContactBenoît CHARDON et Nicolas CORNE-VINEY

Chaque année, près d’un tiers des licenciés franciliens de tennis ne renouvellent pas leur adhésion. Ce phénomène commun à toutes les disciplines pose nombre de questions. L’IRDS, à la demande des ligues franciliennes de tennis et du CROSIF, analyse les raisons de cet abandon du tennis, deuxième sport francilien en nombre de licences.

La rapidité des changements dans les pratiques sociales, l’accroissement de la mobilité et de l’inconstance des choix individuels sont des traits marquants de l’évolution des modes de vie contemporains. Cette moindre stabilité des engagements, largement étudiée pour ce qui concerne la famille ou le monde professionnel, affecte également les autres activités sociales et notamment le sport. Le phénomène d’abandon d’une pratique sportive a fait l’objet de nombreuses études ces dernières années pour des disciplines très variées (aviron, équitation, natation, judo, sports de montagne, …). L’objectif de cette étude consacrée au tennis est de mieux connaître les raisons [...]

Ressources

Pour aller plus loin

Les raisons de l’abandon, et les motivations de la pratique du tennis en France

Le phénomène d’abandon d’une pratique sportive en club touche de nombreuses disciplines et a fait l’objet de plusieurs études (équitation, natation,…). On distingue généralement parmi les raisons qui mènent le licencié au processus d’arrêt de la pratique celles en lien direct avec l’offre proposée par le club (équipement, encadrement, horaires,…), de celles indépendantes de la vie du club (déménagement, vie professionnelle, famille,…)...
Télécharger l'article